Afin que les enfants sourient à nouveau

En 2017, près de 50'000 enfants ont trouvé de l’aide au Caritas Baby Hospital.

Plus de 330'000 enfants de moins de 14 ans vivent dans le sud de la Cisjordanie, dans la région située entre Bethléem et Hébron. Lorsqu’ils tombent malades, le Caritas Baby Hospital, à Bethléem, est le principal centre d’accueil. Il est le seul hôpital de Cisjordanie ne soignant que des enfants.

Avec ses consultations en médecine générale ou par des spécialistes, par exemple pour les enfants souffrant de maladies pulmonaires, problèmes du développement ou du métabolisme, la clinique pour les soins ambulatoires est primordiale. Elle est connue, bien au-delà des frontières de Bethléem, pour son très bon service des ultrasons et des échographies

Dans les différents services du Caritas Baby Hospital, 82 lits sont à disposition des enfants malades. Grâce au service des soins intensifs, inauguré en 2013, l’hôpital pédiatrique de Bethléem est paré pour accueillir les cas d’urgence et les patients dans des situations critiques.

Le Caritas Baby Hospital se distingue par une approche thérapeutique globale; les mères, respectivement les parents, sont systématiquement intégrés dans le processus de guérison. Les mères peuvent passer la nuit à l’hôpital et rester aux côtés de leurs enfants, ce qui favorise le processus de guérison des petits patients. Au service pour les mères, les femmes apprennent comment s’occuper correctement de leurs enfants, afin d’éviter de nouvelles rechutes. Un tel établissement est unique en Palestine. Pour Secours aux Enfants Bethléem, il est très important, car il contribue à une prévention durable dans le domaine de la santé.  

Lorsqu’un enfant malade séjourne au Caritas Baby Hospital, les assistantes sociales entrent aussi en contact avec la mère. Ensemble, elles réussissent souvent à trouver des solutions aux problèmes familiaux. Pour cela, le service social travaille en étroite collaboration avec d’autres organisations sur place. 

Le Caritas Baby Hospital est reconnu par les autorités palestiniennes comme „teaching hospital“ ; les étudiants en médecine ont la possibilité d’y suivre une formation de spécialiste en pédiatrie. En plus, l’hôpital dispose d’un centre de formation continue (CCE Center for Continuous Education). Il offre des cours de perfectionnement pour le personnel interne et externe.

En 1952, le Père Ernst Schnydrig, le médecin palestinien Dr Antoine Dabdoub et la Suissesse Hedwig Vetter ont fondé le Caritas Baby Hospital. Ils voulaient que, sur le lieu de naissance de Jésus, aucun enfant ne manque de soins médicaux. Leur promesse « Nous sommes là » est tenue grâce aux donatrices et donateurs de Secours aux Enfants Bethléem. Jusqu’à aujourd’hui, les soins aux personnes nécessiteuses sont gratuits. Malgré les instabilités politiques, les portes du Caritas Baby Hospital sont ouvertes à tous, depuis 60 ans.