Issa Siryani - Caritas Baby Hospital

Bien plus que nettoyer et éliminer les déchets


Issa Siryani, Responsable du service de l’environnement

Regards sur Bethléem, No. 41, juin 2017

Issa Siryani dirige le « Service de l’environnement » du Caritas Baby Hospital.

Au Caritas Baby Hospital, Issa Siryani est certainement la personne qui a la carrière la moins conventionnelle. Il a étudié la biologie et la technologie médicale et, à la fin d’un stage au Caritas Baby Hospital, fut directement engagé comme technicien de laboratoire. Il aimait son travail en laboratoire. Pour le jeune homme, le travail avec et pour les enfants malades lui apportait une grande satisfaction. « Je m’y suis totalement épanoui »,  explique cet homme, aujourd’hui âgé de 33 ans. S’il n’y avait pas eu les nombreux horaires irréguliers, il serait certainement encore actif au laboratoire. « En tant que célibataire, les horaires irréguliers ne me dé-rangeaient pas. » Jusqu’au jour où il tomba amoureux et envisagea sérieusement de fonder une famille. 

« J’ai pris conscience que les horaires irréguliers n’étaient pas compatibles avec mon image de vie de couple et de père de famille. » C’est pour cette raison que la publication interne d’un poste vacant attira son attention. Au premier abord, cette place ne correspondait pas du tout  à son profil : responsable du service de nettoyage. Quitter son travail actuel après avoir travaillé neuf ans au laboratoire et où l’on avait une grande estime pour lui ? Ne s’agissait-il pas plutôt d’un travail de femme ? Durant des semaines Issa Siryani pesa le pour et le contre et eu « de nombreuses nuits blanches ». Mais, à la date limite pour déposer les candidatures, il remit son dossier. 

Service de l’environnement au lieu de technique de laboratoire
Il n’arrivait pas à croire qu’après plusieurs entretiens d’embauche il avait obtenu ce poste. Au Caritas Baby Hospital, lui, Issa Siryani, ne devait plus être technicien de laboratoire, mais « superviseur de nettoyage ».  Avec son entrée en fonction, le service changea de nom « Service  de l’environnement ». « Nous faisons bien davantage que du nettoyage. Dans des domaines très différents, nous créons un environnement sûr pour nos petits patients », explique Issa Siryani en décrivant son domaine d’activités. Il n’a jamais regretté sa décision. Son équipe, dix femmes et quatre hommes, la diversité des engagements, l‘atmosphère de travail, tout cela « ne me fait plus regretter le laboratoire ».

Depuis peu, il est à nouveau de service la nuit. Toutefois, ceci n’a rien à voir avec le travail. C’est sa fille, née en janvier, qui ne laisse pas les parents se reposer la nuit. Grâce aux horaires réguliers, il peut soutenir son épouse qui travaille aussi à l’extérieur. Dans la se-maine, il n’y a que deux moments qu’il n’est pas prêt de négocier : la messe du dimanche matin et l’entrainement de football. « Pour moi, ces deux rendez-vous sont sacrés. L’un est bon pour la tête, l’autre  pour l’âme ».

Partager