Un nombre inhabituel d’enfants malades

Un nombre inhabituel d’enfants malades


L’hôpital pédiatrique de Bethléem est très sollicité.

Presque tous les lits du Caritas Baby Hospital sont occupés depuis des semaines. Cette année, la saison de la grippe a commencé très tôt en Cisjordanie. De nombreux enfants souffrent de problèmes pulmonaires causés par le virus respiratoire syncytial (VRS). D’autres maladies virales causant des diarrhées, des vomissements ou des rhumes graves avec fièvre sont également fréquentes.

Le grand nombre de petites patientes et de petits patients est inhabituel pour cette période de l’année. Traditionellement, l’épidémie de grippe ne commence que vers la fin du mois d’octobre. Le fait que, cette année, tant d’enfants aient besoin d’un traitement hospitalier dès le mois de septembre est lié à la pandémie de Covid-19. Au cours des derniers mois, les gens se sont protégés et ont respecté des mesures d’hygiène strictes comme le port de masques ou le lavage fréquent des mains ; ils ont également évité les contacts étroits en dehors des familles pour se protéger du Covid-19. Maintenant que de nombreuses mesures sanitaires ont été assouplies et que les écoles sont à nouveau ouvertes, les maladies virales se propagent très rapidement.

« La plus grande vulnérabilité des enfants aux infections virales cette année s’explique par le fait que leur immunité naturelle n’a pas été renforcée par les infections l’an dernier », déclare la Dre Hiyam Marzouqa, médecin-cheffe de l’hôpital pédiatrique de Bethléem. « Nous nous attendons à une augmentation du nombre de virus respiratoires de type grippal d’ici le printemps prochain », souligne encore la Dre Marzouqa. L’hôpital a pris les mesures nécessaires pour s’assurer qu’il y ait toujours suffisamment de personnel pour s’occuper des petites patientes et des petits patients.

 

Partager