Produit réjouissant de la collecte de Noël malgré le coronavirus

Produit réjouissant de la collecte de Noël malgré le coronavirus


La collecte de Noël de l’année dernière a permis de récolter 1,5 million de francs en faveur de Secours aux Enfants Bethléem.

Les dons reçus grâce à l’immense solidarité et à l’engagement de nombreuses paroisses, de communautés ecclésiastiques et de particuliers sont destinés au Caritas Baby Hospital à Bethléem (Palestine).

Chaque année à Noël, les Eglises de Suisse effectuent une quête en faveur de Secours aux Enfants Bethléem. La collecte 2020 a rapporté 1,5 million de francs au bénéfice du Caritas Baby Hospital à Bethléem (Palestine). En raison des restrictions liées au coronavirus qui ont affecté les célébrations de Noël, ce produit est inférieur à celui des années précédentes. Néanmoins, de nombreuses paroisses, monastères et communautés ecclésiastiques ont soutenu le travail de Secours aux Enfants Bethléem par des contributions généreuses et des appels aux dons.
 

De plus, en étroite collaboration avec la Conférence des évêques suisses, Secours aux Enfants Bethléem a directement lancé un appel aux particuliers pour solliciter des dons. Ainsi, pour la première fois, l’association a mis en ligne la collecte de Noël sur son propre site Internet (www.collecte-de-noel.ch). Des dépliants ont également été joints à divers bulletins paroissiaux. « Nous sommes infiniment reconnaissants aux évêques pour leur soutien. Leur profond attachement à l’hôpital en cette période particulière est extrêmement précieux », souligne Sibylle Hardegger, présidente de Secours aux Enfants Bethléem. « Nous sommes impressionnés par la grande solidarité des innombrables donatrices et donateurs. »

Jusqu’à 50 000 enfants par an
Le personnel du Caritas Baby Hospital est particulièrement sollicité pendant la pandémie et doit observer des mesures d’hygiène strictes pour éviter la propagation du coronavirus qui a durement touché la région de Bethléem. Médecins, personnel soignant, assistantes sociales et physiothérapeutes prennent soin de tous les enfants malades – quelle que soit leur origine ou leur religion. Jusqu’à 50 000 jeunes patientes et patients bénéficient d’une prise en charge médicale à l’hôpital chaque année.

Download Medienmitteilung

Download (PDF / 140 KB)

photo: Andrea Krogmann

photo: Razy Mukarker

Partager