Journée européenne de l‘épilepsie 2018

Caritas Baby Hospital joue un rôle de pionnier

Sous le signe de la Journée européenne de l’épilepsie, aujourd’hui 12 février 2018, on souhaite obtenir une plus grande compréhension et un meilleur accompagnement des personnes affectées. Le Caritas Baby Hospital, considéré comme principal centre dans le diagnostic et le traitement de l’épilepsie à Bethléem et dans le sud de la Cisjordanie, s’engage aussi pour cela. L’année dernière, environ 500 examens ont été effectués au Caritas Baby Hospital en raison de soupçon d’épilepsie.

Les deux organisations, la ligue internationale contre l‘épilepsie (LICE) et le bureau international de l‘épilepsie (IBE), ont instauré la journée européenne de l’épilepsie entre autres afin de propager les connaissances sur l’épilepsie, mais aussi dans le but de réduire par l’information la stigmatisation des personnes concernées. Cet objectif est également suivi par le Caritas Baby Hospital à Bethléem.

Dans sa clinique neurologique, le Caritas Baby Hospital offre des consultations médicales, des analyses de laboratoire et divers examens comme l’électroencéphalogramme EEG servant à enregistrer l’activité du cerveau. Lorsque le traitement par médicaments est sans effet, le Caritas Baby Hospital donne aussi à ses patients la possibilité de suivre un régime cétogène. Ce changement de métabolisme est utilisé dans le monde entier, depuis des décennies, pour les cas d’épilepsie difficiles à régler.

Dans le cadre du développement de l’hôpital, l’offre en soins neurologiques sera élargie car, dans le Territoire palestinien occupé, il y a une grande demande en soins professionnels pour les enfants atteints d’épilepsie. «Nous sommes fiers de devenir de plus en plus un centre principal pour les maladies neurologiques en Cisjordanie», relève Dr Hiyam Marzouqa, médecin-cheffe de l’hôpital.

Etant donné qu’en Palestine il n’existe pas de système d’assurance couvrant ces frais, la plus grande partie des soins est financée par des dons.