Le laboratoire du Caritas Baby Hospital assiste les autorités dans la lutte contre le coronavirus

Le laboratoire du Caritas Baby Hospital assiste les autorités dans la lutte contre le coronavirus


Le ministère de la santé palestinien a confié les examens diagnostiques du coronavirus pour la région au laboratoire du Caritas Baby Hospital.

Le ministère de la santé palestinien a confié les examens diagnostiques du coronavirus pour la région au laboratoire du Caritas Baby Hospital. Les tests de dépistage sont réalisés dans des locaux spéciaux, à l’écart de l’hôpital et dans des conditions strictes. Le fonctionnement de l’hôpital n’est pas mis en péril.

Le coronavirus a atteint la Cisjordanie. Bethléem et les villes environnantes sont les plus touchées. En date du 15 mars, 37 cas confirmés ont été annoncés dans cette seule région. La liste de nouveaux cas suspects s’allonge constamment. Les autorités locales ont instauré l’état d’urgence et Bethléem a été bouclée par l’armée israélienne. Il est interdit d’entrer ou de sortir de Jérusalem.

Au vu de la situation alarmante, l’Autorité palestinienne a décidé de désigner des laboratoires certifiés pour effectuer les tests de dépistage du coronavirus. Pour la région administrative de Bethléem, c’est le laboratoire du Caritas Baby Hospital qui est chargé de cette tâche. Par ce choix, l’Autorité reconnaît la grande qualité du travail de l’hôpital. «Nous sommes fiers que le ministère de la santé nous ait confié la réalisation de ces tests. Nous avons le devoir éthique et professionnel d’être au service de chaque membre de la société», explique le directeur de l’hôpital, Issa Bandak.

Afin de maintenir le fonctionnement habituel et les normes élevées de l’hôpital pédiatrique de protection contre les infections, et pour ne pas mettre en danger les patients, leurs proches et le personnel, les tests du coronavirus sont réalisés dans un bâtiment situé à l’écart, avec une entrée séparée. Ces examens diagnostiques sont effectués en collaboration avec le ministère de la santé palestinien. Celui-ci se charge d’apporter les échantillons à tester – et non les personnes – au Caritas Baby Hospital, puis les analyses sont effectuées selon les protocoles et sous la supervision du laboratoire de l’hôpital.

Le Caritas Baby Hospital continue de bien fonctionner malgré le caractère exceptionnel de la situation. Un comité de contrôle des infections est déjà en place depuis le mois de janvier et a pris des mesures pour maintenir le fonctionnement de l’hôpital et protéger les enfants malades, leurs proches et le personnel.

Partager