La fillette de Gaza qui a vaincu la paralysie

La fillette de Gaza qui a vaincu la paralysie


Joury, une fillette de quatre ans originaire de la bande de Gaza, court à travers les couloirs du service pédiatrique A du Caritas Baby Hospital en criant de joie. 

Une infirmière la poursuit en riant. « Lorsque Joury est arrivée chez nous il y a deux semaines, elle ne pouvait ni manger ni marcher », explique le Dr Wisam Khair, son médecin traitant.

L’enfant vient d’un camp de réfugiés situé à Khan Younès, une ville du sud de la bande de Gaza touchée par une extrême pauvreté. Un matin de septembre, elle s’est réveillée complètement paralysée. Les médecins de l’hôpital local étaient incapables de poser un diagnostic clair. De plus, ils ne disposaient pas des médicaments qui auraient au moins permis de stabiliser l’état de l’enfant. Après deux semaines, la fillette a obtenu une autorisation d’Israël pour se rendre en Cisjordanie avec sa grand-mère et y recevoir les soins médicaux nécessaires.

Au Caritas Baby Hospital, la paralysie de la petite fille a pu être diagnostiquée grâce à une tomographie par résonance magnétique du cerveau et de la moelle épinière : la petite patiente souffrait d’une myélite transverse, une maladie neurologique auto-immune du système nerveux central. Grâce à la prise en charge et aux soins spécialisés du Caritas Baby Hospital, la fillette a pu vaincre sa paralysie aiguë en deux semaines.

Elle a tout d’abord commencé par retrouver l’appétit, et maintenant, elle peut passer du temps avec sa grand-mère dans la salle de jeux et même en plein air. D’ici quelques jours, Joury sera rétablie et pourra retrouver sa famille à Khan Younès.

Partager