Forte proportion de femmes au sein de la direction de l’Hôpital de l’Enfance Bethléem

Forte proportion de femmes au sein de la direction de l’Hôpital de l’Enfance Bethléem


Communiqué de presse, le 7 mars 2022

Photo : © Archive Secours aux Enfants Bethléem

Les femmes sont majoritaires aux postes de direction et d’encadrement supérieur de l’Hôpital de l’Enfance Bethléem en Palestine. C’est le résultat d’une politique de promotion ciblée.

Un personnel motivé et un cadre de travail attrayant sont des conditions essentielles au bon fonctionnement de l’hôpital. Secours aux Enfants Bethléem travaille depuis longtemps à créer un environnement optimal pour les collaboratrices et collaborateurs du Caritas Baby Hospital. La promotion des femmes en fait partie intégrante. L’association s’engage à offrir des perspectives professionnelles aux femmes de Palestine, et elle y parvient. Aujourd’hui, trois femmes font partie de l’organe de direction supérieur de l’hôpital pédiatrique et siègent au comité exécutif : la médecin-cheffe, Dre Hiyam Marzouqa, la responsable des soins, Suhair Qumsiyeh, et la responsable des finances, Christine Saca. Avec leurs deux collègues masculins (le directeur de l’hôpital et le responsable de l’infrastructure), elles assument la responsabilité locale de l’hôpital pédiatrique. Ces femmes dirigeantes ont été formées en Palestine et en partie à l’étranger. Toutes trois ont délibérément choisi de mettre leurs connaissances et leurs compétences au service de la population de leur pays.

A l’Hôpital de l’Enfance Bethléem, les femmes sont majoritaires à tous les niveaux hiérarchiques : elles occupent 14 des 23 postes de direction et, au total, 70% du personnel est féminin. « Promouvoir les femmes de manière consciente est un bon calcul », constate Sybille Oetliker, directrice de l’association Secours aux Enfants Bethléem. « Un facteur important à cet égard sont les conditions de travail favorables aux familles – par exemple la crèche pour le personnel de l’hôpital ou la possibilité de travailler à temps partiel. »

Dr Hiyam Marzouqa, die Chefärtzin.

Photo : © Andreh Ghawaly

Partager